079 290 11 81 avivo.jura@bluewin.ch

Bienvenue à l’AVIVO

Section interjurassienne

Nous rejoindre

Pourquoi faire partie de l’AVIVO ?

L’âge de la retraite approchant, on se dit: «Que vais-je bien pouvoir faire»?

Il va de soi que la réponse dépend de son état après 40 ou plus d’années de travail.

Fatigué physiquement, psychiquement ou moralement, le retrait de l’activité professionnelle est une libération. Ce fait n’empêche pas de se projeter dans des activités de sa nouvelle vie!

Au contraire, en pleine forme, le souci de rester «jeune» aidant, le sport, les voyages ou divers travaux manuels ou artistiques sont privilégiés.

Revenons à notre question «Pourquoi l’AVIVO»?

La soixantaine est un moteur puissant pour les septuagénaires, octogénaires ou nonagénaires!

Sans forcer le trait, nous pourrions dire que s’y engager est une sorte de «devoir moral» à aider les gens de chez nous aussi!

Partager ses idées dans les domaines investis par l’AVIVO fait avancer et apporte un souffle rafraichissant! Cet engagement permet aux plus âgés de «rester dans le coup»!

L’utilisation des nouvelles technologies, la pratique de la vie sociale, les loisirs, l’appréhension des problèmes de sa région ou du monde, représentent des défis motivants pour la personne âgée.

C’est alors que le repli sur soi, volontaire ou non, perd tout son sens.

Etre membre de l’AVIVO, c’est:

  • être accepté tel que l’on est;
  • être membre d’un espace d’expressions de toutes sortes;
  • participer aux décisions qui concernent les plus âgés au plan politique et social;
  • maintenir, entretenir et offrir un espace pour les futurs retraités; «mettre la main à la pâte» occasionnellement ou régulièrement;
  • lutter contre l’isolement;
  • se constituer un réseau de connaissances ou d’amis prêts à vous soutenir en cas de soucis;
  • comprendre qu’à plusieurs le fardeau est moins lourd;
  • donner à sa vie quotidienne une couleur de plus à sa palette d’activités.

Mot de la présidente

Site internet de l’AVIVO

Après la création du site effectuée par Joël Plumey, Alain Mercay a pris la relève et fait appel à M. Dylan Riat, étudiant en informatique. Le nouveau site que nous vous invitons à consulter figure à l’adresse inchangée www.avivointerjura.ch.

Participation au comité AVIVO-Suisse.

En date du 15 février 2019, après avoir entendu le rapport de la soussignée et d’Alain Merçay, le comité a décidé de mettre en veilleuse sa participation au comité AVIVO-Suisse. L’adresse et courriel de notre site ont été communiqués pour tout échange d’informations.

Comptes

Lors de notre assemblée du 26 mars dernier, comme à son habitude, c’est avec brio que Claude Chèvre a présenté comptes et bilans. Les comptes 2018 se soldent par un modeste bénéfice de Fr. 2’823.10 et le budget 2019 prévoit un léger déficit de Fr. 75.-. Les indemnités des membres du comité ont fait l’objet d’une mise à jour et l’augmentation du subside à notre Chorale sera étudiée par le comité. La participation des membres Avivo à la course annuelle de juin 2019 est maintenue à Fr. 50.- (réduction de Fr. 35.-).

Notre association compte quelque 1’800 membres cotisants.

Recrutement

En 2018, la campagne de recrutement a été mise en veilleuse pour laisser place au temps demandé par l’organisation du 60e anniversaire de l’Avivo-interjurassienne.

En 2019, le comité réfléchit aux actions à mener pour atteindre les 2000 membres. Ce sont donc 200 personnes à recruter. Chacune et chacun peut ou devrait s’approcher de personnes à commencer dans ses sphères d’activités personnelle (famille, loisirs, voisinage ) pour des adhésions.

Le comité est toujours à la recherche d’un membre représentant les Franches-Montagnes et la ville de Moutier.

Politique

Nous vous invitons à consulter la page 5 pour ce qui concerne la votation du 19 mai 2019 : déclaration de notre association.

La position positive de l’AVIVO-interjurassienne a été approuvée par notre assemblée.

Social

Lors de notre assemblée annuelle, M. Julien Cattin, représentant le Gouvernement jurassien, nous a informés sur les suites données à notre pétition sur les « Effets de seuil ».

– Un mandat a été confié pour réaliser une étude sur la problématique à l’échelon jurassien. Résultats : problème du côté des avances sur les pensions alimentaires et gros souci au niveau des subsides pour les primes d’assurance-maladie.

– Des propositions seront faites au Gouvernement ces prochains mois. Il est attendu de régler la situation au niveau du subside pour les personnes à l’aide sociale et au niveau des avances des pensions alimentaires. Pour le reste, l’impasse dans laquelle nous sommes n’exclut pas de maintenir l’ouvrage sur le métier !

Rapport social gouvernemental sur la pauvreté dans le jura (février 2019)

Par la voix de Roger Jardin, les éléments suivants ont été relevés lors de l’assemblée de l’AVIVO :

Dans son rapport 2019, le Gouvernement jurassien a retenu une approche qui sort du cadre financier : conditions de vie matérielle, activité productive, santé, éducation, loisirs, interactions sociales, sécurité et qualité de vie.

Un plan d’action sera prévu à chaque début de législature suivi d’un rapport social qui assurera une évaluation périodique des actions entamées.

Indicateurs jurassiens : 7% de la population jurassienne a recours à des prestations sociales, le salaire médian est inférieur de 14% environ au salaire médian suisse, l’espérance de vie est l’une des plus faibles de Suisse (consommation d’alcool à risque pour 7,7% de Jurassiens et fort taux de fumeurs à 26 %).

Le rapporteur a encore ajouté les indicateurs suivants à prendre en compte dans les analyses gouvernementales futures :

Adaptation de l’AVS au coût de la vie, baisse des caisses de retraites (2e pilier), coût des primes maladies, charges fiscales, mesures salariales (égalité salariale H/F), familles fragilisées par le divorce et/ou la recomposition de celles-ci, nombre de personnes qui sortent des statistiques du chômage et qui entrent en pauvreté, baisse des investissements dans le domaine de la lutte contre la pauvreté, répartition des richesses ( conjoncture économique excellente et augmentation de la pauvreté ), renoncement aux soins médicaux ou dentaires, déficit d’éducation (dans le sens où la prévention fédérale du risque de tomber en pauvreté n’est pas du tout à la hauteur du phénomène en Suisse ). Voir positions de Caritas p. ex.

Ne pas oublier de mentionner les éléments objectifs de la situation actuelle :

  • Annonce fédérale : augmentation pour 2019 : 1,2% en moyenne.
  • JU : 2,4% en moyenne. Quelle transparence ?
  • De 2012 à 2019, les primes ont augmenté d’environ de 46 %.
  • Les rentes AVS ont, quant à elles, augmenté de 2,12%.

Indépendamment de la situation économique des rentiers AVS, le pouvoir d’achat diminue d’environ Fr. 45.- par mois, d’année en année.

Que dire alors de cette situation où bon nombre de rentiers AVS sont juste au-dessus du seuil qui leur permettrait d’alléger leurs charges ?

Une modification des règles jurassiennes est indispensable !

En tant que membres de l’AVIVO, ce dossier est prioritaire. A notre échelle, dans le Jura, nous devons :

  1. Continuer de maintenir la pression sur les effets de seuil ;
  2. Etre attentifs à ce qui se passe pour les personnes en attente ou déjà entrées en EMS ;
  3. Promouvoir les conditions du maintien à domicile en supprimant par exemple le revenu locatif fiscal pour les propriétaires à revenu modeste ;
  4. Soutenir les démarches qui luttent pour une amélioration des conditions de vie et du pouvoir d’achat ;
  5. Être visibles sur nos réflexions ou engagements afin d’augmenter le nombre de nos membres.
Rogelaine Jardin

Présidente